1874, Avenue du Général Leclerc 47000 AGEN
05 53 96 84 32 eem.agen@umc-europe.org

Jean 15v5 : « Sans moi vous ne pouvez rien faire » dit Jésus

« Sans moi vous ne pouvez rien faire » dit Jésus

Jésus dit dans évangile de Jean au chapitre 15 « Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire« . Quelle affirmation percutante de la part de Jésus ! Cela semble, à l’évidence, contraire à tout raisonnement logique et raisonnable. Jésus ne verrait-il qu’une partie de la question ? Aurait-il une vue tellement partielle ? Serait-il présomptueux au point qu’il affirmerait que rien ne se fait en dehors de lui ?

Et pour nous qui croyons en lui, cette affirmation anéantit-elle notre responsabilité et notre action ? La réponse à cette affirmation de Jésus ne coule pas de source, mais elle est trop affirmative pour être balayée d’un revers du raisonnement.

Continuer la lecture…

Pépita, Steinberg et Zinzendorf autour de la croix.

La croix : Crucifixion de Jésus Christ !

Steinberg pouvait être satisfait : il venait de recevoir une commande qui allait lui procurer un bon salaire ! Steinberg était peintre à Düsseldorf, en Allemagne, il y a 300 ans. Cette commande était faite par une Eglise pour orner le maitre-autel. Le sujet du tableau commandé était la crucifixion de Jésus.

Oh, Steinberg n’était pas croyant, mais il connaissait bien ce récit. Il se mit au travail sérieusement et au bout de plusieurs semaines, le tableau était terminé.

Continuer la lecture…

L’église locale, lieu de bénédiction – Psaume 133, Matthieu 18v19-20

perles de rosée

Pour certains d’entre nous – les moins jeunes – la vie dans l’église locale relevait surtout du devoir ; ne pas aller au culte, cela ne se faisait pas ! Pour la génération actuelle, on se dit « chrétien mais pas pratiquant » ; l’individualisme fait penser que l’on n’a pas besoin des autres : d’accord, il y a la foi en Dieu, mais aussi les loisirs, le repos, mais aussi, négativement, les difficultés de relations ; et on est mieux seul…

Or, Dieu nous a appelés à vivre avec lui… dans le cadre de la vie de l’Eglise. « Un homme seul est en mauvaise compagnie » (Paul Valéry)… Il y a un réel danger quand on oublie l’importance de la vie avec les autres.

Par mon engagement personnel avec Dieu, je découvre la vie avec lui et il m’intègre alors à son corps qui est l’Eglise (pas catholique ou protestante, mais sa famille). Et cela se vit sur le plan local. Et quand on vit cette dimension, l’église locale devient un lieu de bénédiction, c’est-à-dire l’endroit où Dieu accorde sa grâce tout particulièrement. D’accord, il l’accorde même si l’on est seul, parce que c’est sa présence qui est essentielle. Et pourtant, ce matin, nous allons nous arrêter sur des passages de la Bible où Dieu insiste sur la réunion des enfants de Dieu comme lieu de bénédictions. Quelles sont-elles ? Continuer la lecture…

Psaume 61v3 : Conduis-moi sur le rocher inaccessible

Conduis-moi sur le rocher que je ne peux atteindre

L’image de l’escalade d’un rocher a quelque chose d’excitant !… Depuis son fauteuil,… l’aventure est moins risquée. Drôle d’aventure que la vie : pour ce qui nous reste à parcourir, vu ce qui nous reste à gravir, l’ascension peut faire peur. Les difficultés sont là, multiples, imprévues. A certains moments, nous sommes devant un mur impossible à franchir. Nous pouvons même être coincés.

Dans la vie, cet aveu peut conduire au découragement. Chez le roi David, il conduit à l’attente en Dieu ; il fait monter un psaume de prière à celui qui l’a souvent délivré de voies infranchissables ou qui paraissaient sans issue. « Conduis-moi sur le rocher que je ne peux atteindre » (ou inaccessible, que je ne peux gravir, qui s’élève loin de moi). Reprenons à l’envers les 3 éléments de cette prière.
Continuer la lecture…

Genèse 26v12-33 : Isaac et Abimélec, ou « comment réagir face à l’injustice ? »

Les réactions face à l’opposition peuvent être bien diverses : Isaac est en pays étranger, et la peur lui fait réagir par le mensonge, en faisant croire que sa femme est sa sœur. Mais ça tourne mal pour eux… L’épisode suivant (Ge 26) montre un Isaac qui, à la différence de la première histoire, ne va réagir comme le commun des mortels ; et même sa réaction semble être à l’encontre du bon sens ! Mais cela s’avère très efficace.

Et Isaac est béni par Dieu. Malgré son erreur passée.

Continuer la lecture…