1874, Avenue du Général Leclerc 47000 AGEN
05 53 96 84 32 eem.agen@umc-europe.org

Actes 12 : Les différentes manières d’agir de Dieu

Oui, Dieu agit et intervient ! Comme le soleil au dessus des nuages, il est présent!

Nous ne comprenons pas toujours la manière dont Dieu agit ; et la tendance alors est de réduire l’action de Dieu à un seul schéma (celui que j’ai et le plus souvent celui qui m’intéresse). Le passage des Actes des apôtres chapitre 12 est révélateur de cette tension entre la foi dans l’intervention du Seigneur et l’acceptation des épreuves qui peuvent perdurer, sans que Dieu semble agir miraculeusement. Au moins 150 millions de chrétiens actuellement dans le monde vivent cette difficulté. Après nous être arrêtés sur cette question à travers ce qui est arrivé à Jacques et Pierre, cela nous amènera à réfléchir sur la liberté. Oui, Dieu veut prouver qu’il agit ; mais pas toujours comme nous l’attendons…

Continuer la lecture…

Psaume 81v7 : Délivrance et lâcher prise (ou action-réaction)

Dieu promet la délivrance de nos fardeaux

Dieu intervient-il… ? Il arrive qu’on puisse en douter quand les difficultés demeurent… Le peuple hébreu avait de quoi en douter : depuis des siècles, ils étaient esclaves des égyptiens ! Asaph pourtant, en résumé de l’action de Dieu, dit : « J’entends une voix qui dit : J’ai déchargé son épaule du fardeau et ses mains ont lâché la corbeille » ; cette voix qui parle de délivrance de ce fardeau qu’était les corbeilles remplies d’argile pour fabriquer les briques, ce fardeau accablant de l’esclavage… Oui, il est question de l’intervention libératrice de Dieu mais aussi de ce que les hébreux en ont fait. C’est-à-dire qu’il n’y a pas d’intervention transformatrice de Dieu sans lien avec l’attitude humaine. Comment Dieu agit-il ? Et qu’attend-il de nous ?

Continuer la lecture…

Esaïe 9v1-7 : « Une grande lumière » – Jésus lumière du monde

Jésus lumière du monde

La scène se passe dans la deuxième moitié du 7ème siècle avant Jésus Christ. Israël et Juda sont des peuples ennemis. Esaïe était un notable, il avait ses entrées à la cour du roi de Juda et était un prophète respecté… ou pas ! A la mort du roi Ozias, l’Eternel lui montrera une vision dans laquelle il recevra sa vocation et c’est à partir de là qu’il commencera son ministère.

Continuer la lecture…

Matthieu 23v24: L’essentiel est menacé par l’insignifiant!

L'essentiel menacé par l'insignifiant

Il est des manières de vivre qui se retrouvent au fil des générations, des cultures ; elles sont communes à toutes les couches sociales, se vivent à tous les âges de la vie. Nous allons résumer cela à travers une image que Jésus prend, en s’adressant aux pharisiens (Matthieu 23v24) : « Vous avez soin de filtrer vos boissons pour éliminer le moindre moucheron, et… vous avalez le chameau tout entier ». Le principe pourrait s’énoncer ainsi : l’essentiel est menacé par l’insignifiant. Ce qui est sans importance prend beaucoup de place, et ce qui est vital passe… aux oubliettes:

  • C’est une réalité que nous connaissons.
  • Quelques histoires bibliques.
  • Quelques interpellations.

Continuer la lecture…

Tous les enseignements de la Convention Biblique 2018

Edification et croissance du chrétien, comme la construction d'un bâtiment, d'une facade ...

Retrouvez les messages de la convention biblique 2018 à Agen. Nous accueillons cette année 2 prédicateurs : Christian Waldmeyer et Yan Newberry. Ils exposent respectivement le thème de l’émerveillement face à la nature créée par Dieu, et la transformation du coeur humain.

Profitez de ces enseignements en version audio en cliquant ici.

1 Chroniques 13 : David, un homme de communication, mais pas dans tous les domaines

Ombres et lumières comme l'histoire de David et sa communication avec les hommes et avec Dieu

Tout passe par la communication : la pub pour la vente des couches, pour les études, pour un emploi, enfin tout, quoi ! Malheur aux timides et aux individualistes qui se referment sur eux-mêmes ! On pense que la communication est une découverte très récente et qu’avant il n’y avait que des tyrans qui imposaient d’une manière autoritaire leur loi. Mais, ô surprise, des hommes dans la Bible connaissaient cette qualité de la com’ ; la communication, ça ne date pas d’aujourd’hui : le roi David (il y a 4000 ans) était un homme de dialogue et de communication. Sous bien des aspects, ce que vivait un David (et d’autres) était tout à fait révolutionnaire pour l’époque ; et peut-être même par rapport à aujourd’hui…

Mais le problème de David, c’est qu’il était peut-être un expert en communication, mais pas dans tous les domaines. Cet épisode se passe juste après son élection ; il vient d’être choisi par Israël. C’est une période de tension très grande, suite au conflit avec le roi Saül ; l’instabilité est partout. Quelle attitude va avoir David pour obtenir une autorité reconnue ? Sur quels principes va-t-il asseoir sa royauté ?

Continuer la lecture…

La peur : Mais pourquoi donc Jésus dit si souvent « Ne craignez pas » ?

Il y a quelques années, une personne me conduisait à la gare quand elle s’est arrêtée… au feu vert, en disant : « On ne sait jamais… ; on n’est jamais assez prudent ». Sa peur des erreurs des autres m’a fait… avoir peur d’avoir un accident. Il y a la peur de la roulette du dentiste, des souris, des profs, du téléphone, etc…, etc…

« Même pas peur… ! » Vraiment ? En réalité, la peur est notre compagnon dans bien des situations. Et si l’encouragement de Dieu : « Ne crains pas », est fréquent, c’est que la peur l’est aussi ; elle peut être un moteur puissant (certains stresses nous poussent en avant) tandis que d’autres nous détruisent et augmentent nos difficultés.

Nous sommes dans un monde qui marche sur la tête : on a peur de sortir dans la rue, mais on n’a plus peur de l’enfer ; mais aussi les chrétiens parlent de l’importance de la confiance en Dieu, et souvent, dès que survient un problème, la peur envahit leur pensée. Si le message que nous connaissons et la communion que nous vivons avec le Seigneur ne transforment pas cette attitude de peur, il y a matière à réflexion.

Continuer la lecture…

Philippiens 4v11-13 : « être content » – un secret à partager !

Il y a des secrets qui ne se disent qu’à… une personne à la fois ; et que tout le monde finit par savoir. Il y en a d’autres qui, par contre, sont gardés consciencieusement bien au chaud et qui devraient être révélés à tous.
C’est ce que fait l’apôtre Paul : il dit à tous ceux qui sont prêts à l’entendre ce qu’il a découvert, ce qui était caché pour lui mais qui a transformé sa vie. Transformé sa vie ? Mais qu’est-ce qui est si important alors !? Un enseignement doctrinal ? Non ; en fait, ce secret est dans son approche des évènements : « J’ai appris en toutes circonstances à être content avec ce que j’ai » (Ph 4v11).

C’est certainement facile d’écrire cela quand tout va bien mais il est en prison au moment où il écrit cela ; et il va montrer que ce n’est pas évident non plus d’être content… quand tout va bien. Il nous donne aussi la recette du secret qu’il a découvert.

Lecture : Philippiens 4v11-13

Continuer la lecture…

Vendredi Saint – « Venez ! » – Esaïe 55v1-5 ; Matthieu 22v1-14

Venez !

Notre société est caractérisée par la passivité et l’irresponsabilité ; trop souvent. Et nous acclamons les personnes qui sont prêtes à s’engager, même au péril de leur vie. Pourtant, malgré le fait que cet engagement est trop rare, c’est à la responsabilité (qui est la « capacité à répondre ») de chacun à laquelle Dieu appelle ; sans que nous devenions des héros.

S’il est venu jusqu’à nous, il nous demande de faire ce pas de la foi en venant à lui. Lui est venu jusqu’à nous, en prenant notre place, et notre responsabilité est alors d’accepter son œuvre et de venir à lui. Cela correspond à la démarche de David quand il s’adresse à Dieu : « Je réfléchis à l’ouvrage de tes mains et j’étends mes mains vers toi » (Ps 143v5-6).

Tout au long de l’histoire de Dieu parmi les hommes, Dieu a invité : « Venez ». L’œuvre accomplie à la croix appelle une autre responsabilité, celle de chacun : « Venez ».

Lectures : Esaïe 55v1-5 ; Matthieu 22v1-14

Continuer la lecture…

L’arche d’alliance : le coffre de l’Alliance, symbole de la présence de Dieu

arche d'alliance

Le coffre de l’Alliance, construit du temps de Moïse, mesurait 1,15 m de long, sur 70 cm de large et 70 cm de haut. Il était fait d’acacia, recouvert extérieurement et intérieurement d’or. Le couvercle – le propitiatoire – était en or pur. Deux chérubins se tenaient face à face, les ailes déployés et la tête inclinée vers le coffre. De chaque côté, se trouvaient deux anneaux pour glisser les barres pour que les lévites le portent (Ex 25v10-22). A l’intérieur, se trouvaient les deux tables de la loi ; plus tard, les israélites y mirent un vase avec de la manne ainsi que le bâton d’Aaron qui avait fleuri (Hé 9v4). C’est l’arche d’alliance de Dieu avec son peuple.

Depuis le Sinaï, ce coffre allait devant le peuple hébreu. Quand la nuée s’arrêtait on montait le tabernacle et on  mettait le coffre dans le lieu très saint. Plus tard, le roi Salomon l’a mis dans le temple, construit sur le même principe que la tente (1 Rs 8v1-9). Puis on a perdu sa trace au VIème siècle av. JC avec Nébucanetsar quand il a détruit Jérusalem.

Ce coffre n’était qu’un meuble ; mais il était plutôt important ! Nous allons nous arrêter sur ce qu’il symbolisait et ensuite sur les conditions pour connaître les bénédictions liées à sa présence.

Continuer la lecture…