1874, Avenue du Général Leclerc 47000 AGEN
05 53 96 84 32 eem.agen@umc-europe.org

Editorial : Aimer de son amour

Dieu ne veut pas que nous nous donnions pour une cause, si grande soit elle, ou adhérer à une Eglise ou à une œuvre humanitaire ; ce qu’il attend de nous, c’est l’offrande de notre être, de notre vie pour lui.

C’est plus difficile de lui obéir que d’adhérer à une cause, si louable soit-elle. Il nous veut tout entier soumis à sa volonté en ayant soif de recevoir son amour, et non pas en aimant avec nos propres forces et nos agitations stériles (qui nous donneraient bonne conscience) ; il nous désire faibles, nus devant lui, en désirant tout recevoir de lui.

Nous pourrons ainsi donner quelque chose qui a du sens et qui sera un vrai fruit de son action en nous.

Que c’est difficile, non d’aimer mais d’aimer de son amour, car cela implique l’abandon de notre propre nature, de nos propres sentiments et la dépendance à ce grand Dieu d’amour.

Offrons-nous d’abord à lui pour nous offrir aux autres.

Ne négligeons pas en ce temps de repos, de vacances, de voyage mais aussi de moisson, de récolte, de camps, etc… de rechercher notre amour à la source divine.

« Quand je me dépouillerais de tous mes biens pour la nourriture des affamés, quand je distribuerais en aumônes tout ce que je possède, quand même je me ferais brûler pour mes convictions, si je n’ai pas d’amour, cela ne me sert de rien. Celui qui aime est patient, il sait attendre, son cœur est largement ouvert aux autres. » (1 Co 13v3-4 ; version Parole Vivante)

Faites passer le message ...Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Pin on Pinterest
Pinterest

Un commentaire sur “Editorial : Aimer de son amour”

  1. maguy Seignert dit :

    Merci pour ce message,
    Il m’a inspiré à vous écrire ce petit poème :

    Je veux m’offrir de tout mon être
    A celui qui peut en moi faire naître
    La tolérance le respect et l’amour
    A tous les gens qui sont autour

    Il se peut que parfois je désobéisse
    Mes forces alors s’affaiblissent
    Lorsque je reviens à la raison
    Je vais lui demander pardon

    Je ne veux pas être une terre stérile
    Mais être entre ses mains docile
    Il crée en moi la persévérance
    Qui me fait rechercher sa présence

    Ma conviction première
    C’est de vouloir lui plaire
    Alors mon âme en prières
    Demande le secours du Père

    Que son Esprit soit mon soutien
    Sans Mon Dieu je ne suis rien
    Qu’une cymbale qui raisonne
    Sans amour dans le monde

    C’est lui qui vient me remplir
    En mettant en moi le désir
    De marcher selon la vérité
    Des enfants de Dieu rachetés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *