1874, Avenue du Général Leclerc 47000 AGEN
05 53 96 84 32 eem.agen@umc-europe.org

Liberté ou Sécurité – et pourquoi pas les deux ?

Liberté ou sécurité; j'ai choisi s'exprime le possion rouge en sautant hors de son bocal !

Pourquoi pas la liberté ET la sécurité ?

D’accord (mais c’est quand même un raccourci bien rapide, peut-on penser), vivre avec Dieu nous libère : d’abord de nous-mêmes (de ce « moi » qui nous déçoit), de la peur de l’avenir (y compris celui de l’éternité), des différents esclavages que la société offre.

Le problème, c’est que ce n’est pas évident de voir ce manque de liberté chez les autres ou… chez soi. Et pourtant, c’est bien cette liberté qui est promise par Dieu.

Allons plus loin : s’engager avec Dieu nécessite-t-il de perdre sa sécurité ? Pourquoi oui ? Parce que la vie par la foi en Dieu est, normalement, le contraire d’une vie en bocal, où tout est bien cadré, où les habitudes rythment une vie bien rangée, où l’on croit en Dieu mais sans que cela perturbe une vie bien rangée, où l’on a besoin de voir pour croire, où les rites (même spirituels) apportent la sécurité, où le plus beau mouvement de la foi c’est… l’immobilité.

Mais la vie avec Dieu ne peut pas être dans ce cadre bien sécurisé ; parce que la foi est le principe essentiel de la marche avec Dieu.
Alors, oui, je peux être fatigué, lassé, même insécurisé mais avec Dieu, je veux m’attendre à être surpris, sortir de mon bocal et voir de grandes choses ! Avec la certitude qu’il est à mes côtés et que je peux vivre dans sa paix, malgré tout.
Jean-Ruben

 

« Libres de nos chaînes, nous marchons vers toi.
Ta main souveraine affermit nos pas.
Armée de lumière, Couronnée d’éclat,
Soyons sur la terre messagers de joie.
Proclamons sa grâce, au creux de la nuit.
Recherchons sa face, au coeur de sa vie.
Célébrons sa gloire, Bannissons la peur.
Chantons sa victoire, Jésus est vainqueur !
Alléluia ! Que ton règne vienne !
Maranatha ! Viens, Jésus, règne en moi »
Chris Christensen

Jean 20v19-21, Actes 2v1-8 : Les transformations par le Saint-Esprit

Les transformations par le Saint-Esprit

Il y a près de 20 siècles survenait un évènement qui a bouleversé des milliers de personnes et par la suite une bonne partie de la société. La transformation qui s’en est suivie a été extraordinaire ! Un fait abstrait, qu’on ne pouvait toucher (la venue du Saint-Esprit) a eu des répercussions concrètes chez ceux qui acceptaient de vivre pour Dieu.

Mais si nous parlons de ce que Dieu a fait il y a si longtemps, c’est parce qu’il veut continuer à l’accomplir aujourd’hui. Mais a-t-on besoin d’être transformé… ? Quelles ont été ces transformations ?

Continuer la lecture…

Jacques 1v21-25 : Tout est dans l’application

Les jeunes, vous avez tous (presque) des smartphones ou rêvez d’en avoir un. Sur ces machines, on télécharge des tas d’applications, elles sont gratuites ou pas mais beaucoup ne servent pas à grand-chose ou prennent beaucoup trop de place. Mais il y a aussi des applications utiles. Certaines nous permettent de faire nos courses, de voir combien de calories nous perdons dans la journée, d’autres nous rappellent notre agenda. Mais elles ne feront pas les choses à notre place.

Dans la vie il a y a aussi des applications utiles, d’autres le sont moins et certaines sont nuisibles, dévoreuses et qui paralysent notre vie.

Nous croyons que la Bible est faite pour être mise en application. Et même plus, elle devient vraiment incroyable lorsqu’elle est crue et mise en pratique parce qu’elle est la Parole de Dieu… Nous parlons si souvent sur la Bible et nous en savons beaucoup (pour certains d’entre nous pour ne rien exagérer) mais avons-nous compris à quoi cela nous sert ? Est-ce seulement pour y plonger nos regards ou est-ce pour mettre en pratique ? Jacques, le frère de Jésus invitait ses auditeurs à mettre en pratique.

Continuer la lecture…

Nombres 11v1-10 : Les melons de l’esclavage et le désert

désert

Une enquête sur le sujet du bonheur, faite cette semaine passée au niveau mondial, révélait que les français arrivaient en vingt neuvième position ; tandis que sur le thème de la plainte, ils étaient sur le podium en deuxième position. Il y a peut-être un lien de cause à effet entre ces 2 analyses : l’attitude de plainte est-elle une conséquence des circonstances difficiles (mais bien des pays qui arrivent avant la France vivent dans des conditions matérielles plus difficiles) ou l’état d’esprit plaintif détermine-t-il la perception du bonheur ?

Le peuple hébreu est dans le désert, après avoir été libéré de l’esclavage en Egypte. Où est le bonheur, d’après nous ? La réponse ne semble pas évidente d’après les résultats de l’enquête… que Moïse a faite.

Continuer la lecture…

Matthieu 13v1-17 : Mais pourquoi refuse-t-on la Bonne Nouvelle ?

Pourquoi refuser la bonne nouvelle ?

Nous pouvons manifester bien des incompréhensions face à… l’incompréhension de ceux qui refusent la Bonne Nouvelle, la Parole de Dieu. Facilement, on peut penser que c’est seulement à cause de l’ignorance, mais un passage d’Esaïe (6v9-10), repris par Jésus (Matthieu 13v14-15) puis par Paul en conclusion du livre des Actes des Apôtres (28v25-28) nous donne la version de Dieu ; il éclaire la réaction de ceux qui refusent la solution de Dieu.

Cette analyse divine parle de l’état de fait : l’incapacité de comprendre (Matthieu 13v14) pour ensuite parler de la raison de ce refus (v15a) et enfin donner le fin fond du rejet de recevoir la semence de la vie (v15b) : tout cela met le doigt sur la responsabilité humaine.

Mais à propos de semence, il nous faut commencer en nous interpelant, nous : nous sommes aussi responsables de ce refus.

Continuer la lecture…

Galates 5v13 : La grâce de Dieu, une réalité méconnue… ?

Jusqu’en 1981 on savait ce que signifiait la grâce présidentielle : malgré ses graves fautes, le condamné à mort ne l’était plus, suite à la décision du président de la République. Sur quelle base ? En général en raison du bon comportement du condamné et du bon vouloir du président.

Et c’est là que la conception chrétienne de la grâce de Dieu est faussée, parce qu’elle est associée dans l’esprit de beaucoup au bon comportement. Cela a été un grave problème dans l’Eglise primitive (appelé le légalisme) ; les conséquences ont été dramatiques.

La grâce est essentielle dans toute la Bible ; elle est essentielle pour tout être humain

Continuer la lecture…