1874, Avenue du Général Leclerc 47000 AGEN
05 53 96 84 32 eem.agen@umc-europe.org

L’église : les frères et soeurs de Jésus, la famille de Dieu

frères et soeurs dans l'église

Si nous disons que l’église est le peuple de Dieu, son corps, sa famille, comment réagissons-nous ? Est-ce important pour nous ? La notion de « frères et soeurs en Christ » revêt-elle une importance à nos yeux ? Comment cela se concrétise-t-il dans nos relations ?

Cette expression fraternelle est devenue banale, comme tant d’autres, et fait perdre son sens profond, si bien que la réalité est devenue, elle aussi, banale. Nos relations risquent fort de l’être aussi. J’espère que le retour sur ce que la Bible dit au sujet de la fraternité nous permettra de redécouvrir et de vivre une dimension si riche et si enrichissante pour nous.

Continuer la lecture…

Editorial : Construire l’église et Projets d’édification

Les projets pour cette reprise des activités ne manquent pas !

Nous serons sur la brèche pour les travaux d’aménagement pour notre nouvelle salle de culte ; tous ceux qui sont prêts à donner un coup de main trouveront de nombreuses occasions de participer !

Mais la construction de notre Eglise l’est aussi sur le plan spirituel avec les différentes activités prévues : parmi les enfants et les jeunes, les différentes rencontres, les ciné-débats,…

Et là aussi, heureusement, c’est en équipe que prévoyons la réalisation de ces nombreuses activités !

Tout cela est à la fois matériel et spirituel ; impossible de dissocier ou d’opposer les deux.

C’est une oeuvre de collaboration ; entre nous, mais aussi (et c’est une priorité) entre Dieu et nous, où notre relation avec lui est déterminante : c’est son oeuvre dans laquelle nous sommes ses ouvriers. Sinon nous ressemblerions à n’importe quelle association humaine ; bien que certaines fonctionnent mieux que la nôtre : beaucoup de choses dépendent de l’engagement que chacun y manifeste.

Tout participe à l’édification de l’Église ; c’est à la fois une responsabilité et un privilège, un engagement et un plaisir, un devoir et droit.

Dans cette perspective, bonne reprise à chacun !
Jean-Ruben

Nombres 11v1-10 : Les melons de l’esclavage et le désert

désert

Une enquête sur le sujet du bonheur, faite cette semaine passée au niveau mondial, révélait que les français arrivaient en vingt neuvième position ; tandis que sur le thème de la plainte, ils étaient sur le podium en deuxième position. Il y a peut-être un lien de cause à effet entre ces 2 analyses : l’attitude de plainte est-elle une conséquence des circonstances difficiles (mais bien des pays qui arrivent avant la France vivent dans des conditions matérielles plus difficiles) ou l’état d’esprit plaintif détermine-t-il la perception du bonheur ?

Le peuple hébreu est dans le désert, après avoir été libéré de l’esclavage en Egypte. Où est le bonheur, d’après nous ? La réponse ne semble pas évidente d’après les résultats de l’enquête… que Moïse a faite.

Continuer la lecture…

Genèse 28v16 : Assurément, l’Eternel est en ce lieu ; et moi, je l’ignorais…

Jacob commence un long voyage, plein d’incertitudes. Il a de quoi ne pas être très rassuré. Aucun GPS (« Garantie Protection Sécurité »). Il vit sa première nuit dans la solitude.

Et là, au lieu qu’il appellera Béthel (« Maison de l’Eternel »), il reçoit des paroles qui vont le stimuler pour sa nouvelle étape. Les promesses de Dieu vont se réaliser pour lui et il verra que ce que Dieu dit s’accomplit.

Nous aussi, nous commençons une nouvelle étape, une nouvelle année. Pleine d’incertitudes, malgré tout avec un parfum de pessimisme et un arrière-goût de crainte.

Et pourtant, c’est toujours une réalité pour nous : « Nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit : J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux ; je serai leur Dieu et ils seront mon peuple » (1 Co 6v16 ; 3v16).

Et les paroles que Dieu veut nous donner pour cette étape que nous commençons peuvent nous donner une assurance malgré le contexte dans lequel nous vivons. Et certainement, les promesses de Dieu vont s’accomplir pour nous.

Continuer la lecture…

1 Samuel 7v1-14 : Eben-Ezer, Le secours de Dieu !

Eben-Ezer : la pierre du secours de Dieu !

Que signifie « Eben-Ezer » dans la Bible ? Quelle est la traduction de ces mots hébreux « eben ha-`ezer » ? Sa signification en français est claire : « Pierre du secours ». Cette pierre était le lieu commémoratif d’une victoire d’Israël, qui par la suite était devenu le nom du coin. Le peuple d’Israël avait vu Dieu intervenir et, en considérant cet évènement passé, il voulait que ce souvenir soit conservé.

Le secours de Dieu a-t-il marque-t-il nos vies comme celles de Samuel et du peuple d’Israël ? Que pouvons-nous tirer, pour nous aujourd’hui (en cette fin d’année 2014), de cette affirmation qu’a faite le prophète Samuel : « Jusqu’ici, l’Eternel nous a secourus » (1 Samuel 7v12) ?

Lecture : 1 Samuel 7v1-14

Continuer la lecture…

Psaume 133, Matthieu 18v19-20 : L’église locale, lieu de bénédiction

Pour certains d’entre nous – les moins jeunes – la vie dans l’Eglise relevait surtout du devoir ; ne pas aller au culte, cela ne se faisait pas ! Pour la génération actuelle, on se dit « chrétien mais pas pratiquant » ; l’individualisme fait penser que l’on n’a pas besoin des autres : d’accord, il y a la foi en Dieu, mais aussi les loisirs, le repos, mais aussi, négativement, les difficultés de relations ; et on est mieux seul…

Or, Dieu nous a appelés à vivre avec lui… dans le cadre de la vie de l’Eglise. « Un homme seul est en mauvaise compagnie » (Paul Valéry)… Il y a un réel danger quand on oublie l’importance de la vie avec les autres. Continuer la lecture…

Marc 9v38-40 : Pourquoi tant de diversités d’expression de la foi que d’Eglises ?

Le contexte de ce récit nous permet de mieux le comprendre et de mieux saisir le sens de ces quelques versets. Au début du ch. 9 se trouve le récit de la transfiguration, moment fort vécu par seulement 3 disciples. Dans le même temps, en un autre lieu, il s’est passé un événement important. Les autres disciples, qui n’ont pas assisté à la transfiguration, ont été sollicités par un homme afin qu’ils guérissent son fils possédé. Les disciples ne sont pas arrivés à chasser le démon et c’est Jésus qui devra intervenir. Peu après, Jésus annonce à ses disciples sa mort et sa résurrection. Mais les disciples « ne comprenaient pas et craignaient de l’interroger », nous dit le texte.

Continuer la lecture…