1874, Avenue du Général Leclerc 47000 AGEN
05 53 96 84 32 eem.agen@umc-europe.org

Notre histoire – La tranche Zimmermann (1946-1962)

1946 / Arrivée de la nouvelle famille pastorale

En juin 1946, le pasteur A Zimmermann vient pour la première fois à Agen, après avoir été envoyé par la Conférence. Mais ne pouvant déménager que fin novembre son ministère débuta avec une église de 56 membres. Malheureusement suite à des décès et départs vers la Suisse le nombre de membres baissa rapidement. Malgré cela, l’église comptait encore dans ses statistiques 102 membres. Pendant les 16 années de ministère 115 enfants fûrent baptisés, 121 confirmés, 91 enterrements fûrent célébrés pour 44 mariages.

Evolution: passage de l’allemand au français

Pendant ces 16 années, le travail a changé considérablement. En 1946, tous les cultes étaient tenus en langue allemande. Il n’existait qu’un seul culte en langue française, à Vivens. A son terme, les cultes allemands n’avaient plus cours. Il n’y avait plus que des cultes français ou bilingues. En 1946, beaucoup de petits groupes étaient répandus dans le département, qui ne se connaissaient pas ou que très peu, parce que les moyens de transport faisaient défaut.

Après la guerre, les choses se sont améliorées. Nombre de gens pouvaient s’acheter une voiture et donc, pour apprendre à mieux nous connaître et renforcer l’appartenance à l’Assemblée Evangélique, d’annuler les réunions de toutes les annexes tous les premiers dimanches du mois afin de permettre à tout le monde de se rassembler dans l’après-midi à Agen.

Fréquentation plus grande du culte

A chaque rencontre, 60 à 80 personnes se réunissent au culte avec aussi quelques Français qui assistent aux cultes. Beaucoup de Suisses, hommes et femmes, se sont mariés avec des Français et d’autres gens qui proviennent d’autres églises libres (Méthodistes, Baptistes) non représentées à Agen viennent se joignent à l’église. Ceux ci ont éveillé le désir d’un culte hebdomadaire à Agen.

Il fût répondu favorablement à cette demande ainsi qu’à la mise en place d’études bibliques et des cours de catéchisme avec les enfants. Entre Noël et le Jour de l’An, les Rameaux et Pâques, tous les enfants concernés viennent suivre à Agen le cours de catéchisme ; cela représentait à chaque fois de 20 à 30 enfants.

Nouvelles initiatives: la Convention des jeunes, le Carrefour des Femmes

Il convient de mentionner aussi au cours de ces années, le lancement des Conventions pour les jeunes, puis ce fut le Carrefour des Femmes, qui avaient lieu à Agen pendant 2/3 jours, à chaque fois, 15 à 25 femmes y participaient.

Relations inter-églises

Avec l’Eglise Réformée de France, nous avons de très bonnes relations notamment avec le pasteur Appia était ici avec lequel des échanges de chaire fûrent organisé et plusieurs réunions communes.

Travaux après l’épreuve de l’inondation en 1952

L’église a beaucoup construit et fait de nombreuses transformations dans le bâtiment pendant ces 16 années. Après la grande inondation en 1952, de l’argent a été collecté en Amérique, en Suisse et en Alsace ; grâce à cet argent, l’église a pu rénover entièrement le rez-de-chausssée. Tout ce qui était en bois a été enlevé et crépi avec du ciment solide. Le toît avait besoin d’être refait à neuf. Deux chambres à coucher ont été aménagées. Une chambre pour pensionnaire éventuel a été aggrandie et remeublée. Le foyer a été aussi agrandi. Derrière l’église, une petite remise a été construite. La clôture du jardin a été remise à neuf, de même que la canalisation pour l’assainissement comme une nouvelle terrasse autour de la maison. Le tout pour un montant de 1,8 million d’anciens francs.

Séjours d’enfants en Suisse

Pendant ces seize années, le pasteur Zimmermann a emmené des centaines d’enfants en Suisse pour un séjour de deux mois. Ce travail avait été déjà initié par son prédecesseur. Mais ce qui était nouveau, c’était que des centaines d’enfants suisses étaient amenés chaque année dans notre région afin d’y passer des vacances. A travers ces transports d’enfants, beaucoup de liens amicaux étaient créés entre les Suisses (d’ici) et les Suisses à l’étranger.

Alfred ZIMMERMANN

Faites passer le message ...Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someonePin on Pinterest

3 commentaires sur “Notre histoire – La tranche Zimmermann (1946-1962)”

  1. Knecht-Zimmermann Madeleine dit :

    Il y a tant d’années que nous avons quitté Agen et pourtant je pense toujours avec reconnaissance et émotion à ce que nous y avons vécu, c’est pourquoi je consulte régulièrement votre site qui est magnifique et pour lequel je vous félicite. Deux erreurs se sont pourtant glissées dans la tranche qui concerne mon père. Il est arrivé pour la première fois dans le Sud-Ouest au printemps 1946 et non pas 49 comme le dit votre texte. Il prêchait en français à Vivens (et non pas Vizens) pour des paroissiens qui ne parlait pas l’allemand. Plus tard il alternait avec Frégimont. Merci de corriger. Avec mes salutations les plus fraternelles et mes meilleures pensées à chacun. Madeleine Knecht-Zimmermann

  2. eglise.agen dit :

    Merci pour ces corrections, que nous avons apporté à l’historique de l’église. Merci pour vos félicitations et votre feedback.

  3. Henchoz Ostermann dit :

    Bonsoir
    J’ai lu avec intérêt dans Passe Simple » votre article J’aimerais en savoir plus sur mon grand père Arnold Kaeseemann parti vers 1912 en Lot et Garonne
    Comment avancer dans mes recherches ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *