1874, Avenue du Général Leclerc 47000 AGEN
05 53 96 84 32 eem.agen@umc-europe.org

Les raisons des échecs du roi Salomon ?

Quelles leçons tirer des échecs du roi Salomon ?

Les résultats des examens sont « tombés » ; certaines chutes sont heureuses, d’autres moins… D’une manière générale, les échecs sont douloureux. Certains sont secondaires, d’autres catastrophiques ; mais ce ne sont pas toujours les plus graves qui sont les plus difficiles à digérer. Ce qui est bien souvent très dommage, c’est que nous ne savons pas nous souvenir des leçons de nos échecs ; j’appellerai cela le syndrome d’Abraham qui est retombé dans les mêmes travers (le mensonge), malgré les conséquences de la première faute ; et il y a eu ensuite le syndrome d’Isaac qui est retombé dans les mêmes fautes que son père. Les échecs se répètent, malgré les avertissements de Dieu et malgré les expériences. Terrible échec…

Mais pouvons-nous être plus optimistes que Churchill qui disait : « Nous ne referons plus les mêmes erreurs ; nous en ferons d’autres » ? J’en doute, parce que, trop facilement, nous retombons dans les mêmes ornières.

Il n’y a rien de nouveau sous le soleil et les raisons des échecs d’il y a 4000 ans ou 10 ans sont les mêmes hier ou aujourd’hui. Sans tirer des conclusions systématiques, les raisons des échecs du roi Salomon peuvent être celles d’aujourd’hui, même peut-être… les nôtres.

Nous allons essayer de voir à travers l’exemple de Salomon les raisons des revers que nous pouvons aussi connaître.

Continuer la lecture…

Crainte des hommes, crainte de Dieu : qu’est-ce qui est déterminant dans ma vie ?

Crainte des hommes : pointé du doigt par les autres, un homme se couvre le visage de honte

Sommes-nous de ceux qui sont déterminés par le regard des autres ? Tous sont influencés, semble-t-il, par ce que les autres pensent d’eux. La Bible traite de ce sujet en parlant de « la crainte des hommes ». Cela se vit, quand on est ado, en voulant faire partie du groupe ; malheur si on n’a pas la marque de baskets des autres : on a peur d’être rejeté par les autres… Mais quand on est adulte, on ne veut pas déplaire ; et facilement, les opinions des gens déterminent notre comportement et notre pensée.

La Bible parle de ce comportement au travers d’hommes parmi les plus grands. (Ouf…, nous ne sommes pas les seuls…)

Mais il y a une guérison possible ; en tout cas, Dieu nous appelle à réagir autrement que par crainte des autres. Quel antidote Dieu nous propose-t-il ?

Que l’on ne se soucie pas des autres ou que l’on réagisse en étant déterminé par leur regard, on demeure centré sur soi ; le problème est grave… En grande partie parce que le regard des hommes est plus important que le regard de Dieu. Et en fait, Dieu est bien petit par rapport aux autres.

Les exemples de la Bible nous montrent que nous craignons les autres parce qu’ils peuvent nous humilier, nous rejeter ou nous faire du mal.

Continuer la lecture…

Luc 23v39-43 : La repentance du malfaiteur sur la croix

Devant la croix de Jésus-Christ, il est possible de manifester plusieurs attitudes : l’indifférence, comme la foule ; la moquerie et le mépris, comme les soldats, les pharisiens et un des deux brigands : sa dernière attitude a été certainement le reflet de sa vie. Mais, par contre, en voyant les événements extraordinaires à ce moment, l’interrogation et l’interpellation chez certains les ont amenés à croire que Jésus était beaucoup plus qu’un criminel. Cela a été le cas de ce brigand qui – dans la repentance – a compris tout d’un coup qui était Jésus ; il prouve par ses paroles qu’il a les yeux ouverts sur ce que Jésus est et sera.

Lecture Luc 23v40-43 : « Mais l’autre brigand disait: Ne crains-tu pas Dieu, toi qui subis la même condamnation ? Pour nous, c’est justice, car nous recevons ce qu’ont mérité nos crimes ; mais celui-ci n’a rien fait de mal. Et il dit à Jésus: Souviens-toi de moi, quand tu viendras dans ton règne. ». Les propos du second brigand dépassent sa personne et nous allons nous les approprier.

Continuer la lecture…

Le tabernacle et le salut en Jésus-Christ

La tabernacle est une tente utilisée par les juifs dans le désert pour adorer Dieu

Dans le désert, Dieu demande au peuple d’Israël de construire une tente (un tabernacle); tous les détails sont mentionnés. Le but de Dieu : être présent au milieu de son peuple et de lui assurer son pardon.

Ce qui est extraordinaire dans chaque partie du tabernacle, c’est qu’elles correspondent à ce que Jésus accomplira à travers sa vie, à travers ce qu’il est. Le tabernacle ne manifestait qu’une approche limitée de Dieu – tout en entrevoyant ce qu’était la vie avec Dieu – mais il annonce à l’avance l’œuvre parfaite de Christ.

Les divisions du tabernacle peuvent aussi correspondre aux différentes parties de la vie avec Dieu.

Continuer la lecture…

Donner implique… recevoir (le don dans les épîtres de Paul à Timothée)

En parlant de don, à quoi pensez-vous spontanément ? A celui que vous allez faire dans le tronc ? Si notre pensée ou notre message s’arrête à ce domaine, nous sommes bien malheureux. C’est vrai que cette période de Noël est bien axée sur les cadeaux, mais c’est au préjudice du message essentiel de ce rappel, à savoir : Dieu s’est donné.

Nous allons nous arrêter sur le don dans les deux épîtres que Paul a écrites à Timothée. A travers le verbe donner, nous pouvons avoir une vue d’ensemble sur la manière dont le Seigneur envisage le don. Et s’il est question de notre don, il est peu de chose par rapport aux dons que lui, le Seigneur, nous accorde. Paul va montrer à Timothée qu’on ne peut apporter aux autres que ce qu’on a reçu.  Quels sont ces dons ?

Continuer la lecture…

Romains 12v21 : L’ injustice ? « Sois vainqueur du mal par le bien »

S’il est une chose qui fait mal, qui blesse et qui laisse des cicatrices quelques fois pendant des années, ce sont les injustices. Elles amènent la révolte intérieure, détériore les relations, multiplie l’agressivité. La paix disparaît quand on a été victime d’une injustice. La relation avec Dieu est perturbée par ces contrariétés.

Que c’est éprouvant pour ceux qui sont en contact avec des personnes blessées par des injustices… ! Ils sont vraiment malheureux ceux qui ont subi des injustices surtout…, et qui ne peuvent pas résoudre ces problèmes. C’est peut-être nous.

Il est bon d’essayer de décortiquer certains mécanismes qui nous habitent, de réfléchir sur nous-mêmes sans nous laisser conduire, passivement, par un comportement tristement naturel. « Ne te laisse pas dominer par le mal ; au contraire, sois vainqueur du mal par le bien » (Romains 12v21). Aborder ce sujet sous cet angle, c’est refuser de se considérer comme une victime mais c’est assumer notre responsabilité telle que Dieu le demande.

Lectures : Romains 12v21 ; Genese 39v7-20 ; Psaume 73)

Après avoir approché, à travers quelques exemples, ce que produit l’injustice, nous nous arrêterons sur les moyens que nous donne la Bible pour la surmonter.

Continuer la lecture…

Comment résister à la tentation ? (Ezéchias face aux assyriens – 2 Chroniques 31 et 32)

Comment résister à la tentation ?

Le roi Ezéchias a régné en Juda de 715 à 686 av. JC ; même si la situation était plus que critique à plus d’un titre, il a été un roi fidèle envers Dieu (en tout cas presque tout le temps) ; on pourrait résumer sa vie en ne voyant que l’intervention de Dieu. Il a fait l’expérience de la victoire que Dieu donne. Pourtant la Bible souligne aussi la tentation que lui et le peuple d’Israël ont subie ; et l’accent, dans cette histoire, est mis également sur la manière dont Ezéchias a su préparer l’intervention de Dieu dans ses difficultés et vaincre la tentation. Nous allons reprendre cette histoire que nous découperons en 7 points. Une histoire qui parle de nos tentations diverses que nous pouvons nous aussi connaître et comment résister à la tentation selon la Bible.

Continuer la lecture…

Exode 3v1-10 : Le buisson ardent, Dieu se révèle

Exode 3 - Le buisson ardent, Dieu se révèle

On aimerait que Dieu se montre un peu plus précisément et plus souvent. Et c’est vrai qu’en lisant la Bible nous avons déjà bien des moments où Dieu se révèle ; et chaque fois c’est pour nous faire découvrir qui il est et ce qu’il veut faire.

Un des épisodes où cette révélation se fait éblouissante (au propre et au figuré), c’est dans le désert devant Moïse.

Continuer la lecture…

Amos  Il y a 28 siècles ; et aujourd’hui… ?

28 siècles… cela fait loin, très loin dans le temps ; et pourtant, même si bien des éléments diffèrent de notre époque, les ressemblances sont parlantes. Et cette période a de quoi nous interpeler.

 

Nous allons parler histoire, mais l’histoire n’a de sens que si on en tire des enseignements pour aujourd’hui. Le livre d’Amos nous paraît très lointain… ; mais en quoi est-il intéressant pour nous aujourd’hui ? Nous allons faire un survol de la période du temps d’Amos, pour ensuite voir les thèmes qu’il aborde, pour enfin tirer quelques enseignements. (J’ai pioché la plupart des éléments dans l’introduction du livre d’Amos dans la Bible du Semeur.)

Continuer la lecture…

Luc 17v7-10 : Nous, des serviteurs inutiles … ?

Sommes nous tous des serviteurs inutiles ?

Je ne sais pas comment réagiraient l’équipe de la colo, ou les parents ou grands-parents de s’être donnés corps et âme pour leurs enfants, de s’être décarcassés pour eux, de s’être levés à cause d’un cauchemar à 2 heures du matin, à cause de problème de ventre ou de l’orage, de leur avoir fait un menu sur mesure, et de s’entendre dire un jour : « Vous êtes des animateurs, des grands-parents, des parents, des serviteurs inutiles … » Il ne faudrait pas exagérer !!

Quand Jésus parle de ce maître qui dit à son serviteur qu’il est inutile, Jésus cultiverait-il un sentiment de dépréciation, de dévalorisation ? A l’évidence, cette compréhension n’est pas en accord avec bien d’autres textes où Dieu affirme combien chacun est important aux yeux de Dieu. Alors, qu’est-ce que Jésus veut enseigner ?

Nous nous arrêterons sur la notion de serviteur pour ensuite voir les différents sens du mot inutile (et surtout de son contraire : « utile ») ; ce sera… utile dans nos relations avec les autres et avant tout dans notre relation avec le Seigneur.
Continuer la lecture…